medecine douce table ingrediens

Pourquoi choisir la médecine douce ? Explications

Les médecines douces connaissent un engouement croissant dans notre société. Que ce soit l'ostéopathie, l'acupuncture, l'homéopathie ou encore la naturopathie, de plus en plus de personnes se tournent vers ces pratiques, à la recherche d'une approche plus globale et naturelle de leur santé.

Nous allons commencer par définir le terme de “médecine douce”, que l’on appelle également médecine complémentaire. Puis nous donnerons quelques exemples de pratiques courantes de médecines douces, avant de passer en revue les principales raisons qui expliquent son succès grandissant.

Qu’est-ce que la médecine douce ?

Commençons par définir ce qu’est la médecine douce. En réalité, ce terme englobe des pratiques très variées. L’OMS recense plus de 400 pratiques qu’elle classe dans 2 catégories : les médecines traditionnelles et les médecines complémentaires. 

Médecine traditionnelle

Selon la définition de l’OMS, “La médecine traditionnelle est très ancienne. C’est la somme de toutes les connaissances, compétences et pratiques reposant sur les théories, croyances et expériences propres à différentes cultures, qu’elles soient explicables ou non, et qui sont utilisées dans la préservation de la santé, ainsi que dans la prévention, le diagnostic, l’amélioration ou le traitement de maladies physiques ou mentales.” (1)

On retrouve ici par exemple la médecine traditionnelle chinoise ou encore l’ayurvéda, d’origine indienne, deux des pratiques de médecine traditionnelle les plus répandues en occident.

Médecine complémentaire

L’OMS définit la médecine complémentaire comme “un vaste ensemble de pratiques de santé qui ne font pas partie de la tradition ni de la médecine conventionnelle du pays et ne sont pas pleinement intégrées à son système de santé prédominant.” (1)

C’est ici que l’on retrouve l’ostéopathie, la médecine douce la plus populaire en France, la naturopathie ou encore la sophrologie.

L'ostéopathie est une pratique non invasive qui se concentre sur le système musculo-squelettique du corps. Un ostéopathe utilise des techniques manuelles pour aider à soulager les tensions, améliorer la mobilité et favoriser une meilleure fonction musculaire et articulaire. L'ostéopathie est souvent utilisée pour traiter les douleurs au dos, les maux de tête et d'autres problèmes liés au système musculo-squelettique.

Quelques exemples de médecines douces

Acupuncture

Pratique originaire de Chine, l’acupuncture repose sur l'idée que notre santé dépend du flux d'une énergie vitale, le "Qi", à travers le corps. Les acupuncteurs insèrent de fines aiguilles en des points précis du corps pour rétablir l'équilibre du Qi. L'acupuncture est utilisée pour traiter une variété de conditions, allant des douleurs chroniques aux problèmes digestifs, en passant par les troubles du sommeil.

Naturopathie

C’est une approche globale de la santé qui se concentre sur la prévention et l'utilisation de thérapies naturelles. Les naturopathes peuvent utiliser une gamme de techniques, y compris la nutrition, la phytothérapie et l’aromathérapie. Ils cherchent à traiter la cause sous-jacente des problèmes de santé, plutôt que de se concentrer uniquement sur les symptômes.

Ostéopathie

Cette pratique manuelle se concentre sur le système musculo-squelettique du corps. Une ou un ostéopathe utilise des techniques manuelles pour aider à soulager les tensions, améliorer la mobilité et favoriser une meilleure fonction musculaire et articulaire. L'ostéopathie est souvent utilisée pour soulager les douleurs au dos, les maux de tête et d'autres problèmes liés au système musculo-squelettique.

Aromathérapie

Pratique qui utilise les huiles essentielles extraites des plantes pour promouvoir la santé et le bien-être. Les huiles peuvent être inhalées, appliquées sur la peau ou utilisées dans un bain. L'aromathérapie est souvent utilisée pour soulager le stress, améliorer l'humeur et favoriser un meilleur sommeil.

Maintenant que vous savez ce que sont les médecines douces, nous allons pouvoir explorer les raisons pour lesquelles ces pratiques attirent de plus en plus de monde.

Une approche naturelle plébiscitée

À une époque où la société aspire de plus en plus à un retour aux sources et à une vie plus authentique et naturelle, les médecines douces rencontrent un écho grandissant. Que ce soit dans l'alimentation, la mode, la cosmétique ou le soin de la santé, on assiste à une montée en puissance d'une conscience écologique et d'une recherche de bien-être plus global et respectueux de l'individu et de son environnement.

Les médecines douces répondent parfaitement à cette quête de naturel. Des thérapies comme l'acupuncture, l'ostéopathie, la naturopathie, l'homéopathie, ou encore l'aromathérapie utilisent des techniques naturelles et non invasives pour soulager une variété de troubles et promouvoir un bien-être général.

Ces pratiques reposent sur l'utilisation de produits naturels tels que les plantes médicinales, les huiles essentielles ou les minéraux. Elles s'inscrivent dans une démarche préventive, visant à renforcer le système immunitaire, réduire le stress, améliorer le sommeil et la qualité de vie en général. Par exemple, l'aromathérapie, qui utilise les huiles essentielles, peut aider à soulager le stress, améliorer l'humeur et le sommeil, et renforcer le système immunitaire.

Une philosophie holistique qui séduit

Dans un monde toujours plus complexe et stressant, la philosophie holistique des médecines douces attire de plus en plus de personnes. Cette approche globale, qui considère l'individu dans sa totalité - corps et esprit - répond à un désir croissant d'équilibre et de bien-être.

La philosophie holistique repose sur l'idée que notre santé dépend de l'équilibre entre nos corps physique et mental, et que la perturbation de cet équilibre peut entraîner des maladies. Au lieu de se concentrer uniquement sur le traitement des symptômes, comme c'est souvent le cas dans la médecine conventionnelle, les médecines douces cherchent à comprendre la cause sous-jacente des problèmes de santé.

Par exemple, l'aromathérapie, qui utilise les huiles essentielles extraites des plantes, cherche à promouvoir un sentiment de bien-être à la fois physique et émotionnel. La naturopathie est une discipline qui va proposer des actions aussi bien à destination du bien-être émotionnel que physique.

Une approche individualisée efficace

Dans la médecine traditionnelle, le traitement est souvent standardisé, basé sur les symptômes et les maladies. Les médecines douces adoptent une approche différente, plaçant l'individualité au centre de la démarche thérapeutique. Cette reconnaissance de l'unicité de chaque individu est une des raisons pour lesquelles de plus en plus de personnes se tournent vers ces méthodes pour améliorer leur bien-être.

En effet, les médecines douces visent à fournir un traitement personnalisé pour chaque individu, tenant compte non seulement des symptômes physiques, mais aussi du contexte émotionnel, mental et environnemental. Par exemple, en naturopathie, la ou le praticien considère l'ensemble des aspects de la vie de l’individu - son alimentation, son niveau de stress, son style de vie, etc. - afin de proposer des solutions uniques et adaptées.

Cette approche personnalisée permet non seulement d'adresser les symptômes physiques, mais aussi de promouvoir un bien-être global et d'améliorer la qualité de vie. Par ailleurs, elle peut également aider à prévenir les problèmes de santé en identifiant et en corrigeant les déséquilibres avant qu'ils ne se transforment en maladies.

Une intégration plus importante dans le système de soin

Initialement cantonnées à des pratiques parallèles, les médecines douces commencent progressivement à être intégrées dans le milieu médical conventionnel, favorisant ainsi leur adoption

C’est d’ailleurs un des combats de l’OMS qui milite activement pour une intégration plus importante des médecines douces aux systèmes de santé conventionnels(2). 

En France par exemple, l'acupuncture est pratiquée par des médecins dans de nombreux hôpitaux publics. L'acupuncture a d'ailleurs été reconnue comme un acte médical en 1979, et elle est régulièrement utilisée à l’hôpital pour soigner les maux de tête, les douleurs chroniques ou encore pour aider au sevrage tabagique. 

On peut également citer l’hypnose médicale, ou ”hypnosédation”, qui est une association entre l’hypnose et les produits anesthésiants, qui permet de réduire de manière très importante la quantité de produits utilisés et donc de limiter leurs effets secondaires(3). 

L’hypnose est également utilisée pour accompagner les femmes enceintes à travers des techniques pour mieux contrôler la peur et la douleur. 

Cette intégration croissante témoigne de l'intérêt grandissant du corps médical pour les apports potentiels des médecines douces. Utilisées en complément des traitements classiques, elles peuvent soulager certains symptômes, réduire les effets secondaires des traitements médicaux lourds, et améliorer la qualité de vie et le bien-être des patients.

En conclusion, les médecines douces sont une réponse à l'aspiration actuelle à une vie plus naturelle. Elles offrent une approche individualisée et préventive du soin, favorisant un bien-être global et respectueux de l'individu et de son environnement. L’intégration progressive des médecines douces dans le système de soins conventionnel témoigne de leur reconnaissance (en tout cas de certaines d’entre elles) par le milieu médical. 
Elles peuvent compléter efficacement les traitements médicaux traditionnels, en réduisant leurs effets secondaires et en améliorant la qualité de vie des patients. En contribuant à une prise en charge plus complète et personnalisée, les médecines douces représentent une véritable évolution dans le domaine de la santé, ouvrant la voie à une médecine plus respectueuse de la singularité de chaque individu et de son bien-être global.

Êtes-vous prêt·e à découvrir les bienfaits des médecines douces ?

Sur Liberlo, prenez rendez-vous avec une ou un praticien près de chez vous en quelques clics.

Pour votre sérénité, nos équipes valident les diplômes et les certifications de chaque thérapeute présent·e sur notre site.

  1. http://www.who.int/medicines/areas/traditional/definitions/en/
  2. Organisation mondiale de la Santé. (‎2013)‎. Stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle pour 2014-2023. Organisation mondiale de la Santé. https://iris.who.int/handle/10665/95009 
  3. Médecines alternatives et complémentaires - hopital.fr - Fédération Hospitalière de France