maigrir carnet ustensiles tomate

Hypnose pour maigrir, comment l'hypnose peut vous aider de façon efficace ? Une stratégie en 4 étapes

L'hypnose pour la perte de poids implique une écoute active du client pour comprendre sa relation avec la nourriture, l'entrée en état modifié de conscience (EMC) pour modifier les comportements automatiques et les résistances émotionnelles. La réassociation avec le corps, l'autosuggestion hypnotique et la création d'ancrages positifs aident à reprogrammer de nouveaux comportements sains et durables.

Vous en avez assez de faire des régimes ? Vous avez essayé différentes sortes de régimes amaigrissants ? le régime hyperprotéiné ? le régime Hollywood ? le régime IG bas ?le régime ventre plat ? le régime flexitarien ? etc… Il serait facile d’en citer beaucoup d’autres. Il n’est pas nécessaire de diaboliser les régimes, un régime peut être utile mais pourtant c’est s’éloigner de ce qui se passe à l’intérieur de vous… C’est ne pas prendre en compte vos habitudes automatiques, ne pas écouter vos émotions, vos résistances, c’est proposer autre chose à votre corps mais sans pour autant initier un véritable dialogue et s’interroger sur la façon de modifier vos comportements automatiques souvent à l’origine du grignotage compulsif…

Si vous souhaitez essayer l’hypnose pour la perte de poids, Liberlo vous connecte avec des hypnothérapeutes ou praticiens en hypnose certifiés à Paris, Lyon, Marseille, Nantes, Toulouse et Bordeaux pour un changement durable dans votre rapport à la nourriture.

Préalable : Écouter ce qui n’est pas dit

L'hypnose pour la perte de poids implique une écoute active du client pour comprendre sa relation avec la nourriture, puis l'entrée en hypnose pour modifier les comportements automatiques et les résistances émotionnelles. La réassociation avec le corps, l'autosuggestion hypnotique et la création d'ancrages positifs aident à reprogrammer de nouveaux comportements sains et durables.

Lors d'un premier rendez-vous, il est important d’écouter le client, la cliente pour aborder la relation qu'il entretient avec la nourriture. Effectivement, chaque personne a mis en place des comportements automatiques vis-à-vis de la nourriture. Ces comportements constituent des protections, des récompenses, des mécanismes reliés à des émotions.  Chaque personne vit avec une histoire de vie, c'est-à-dire un mécanisme d'histoire personnelle que chacun peut se raconter. Ce premier échange s'effectue alors que le client est toujours en conscience, c'est-à-dire proche de son niveau de conscience habituel. Ainsi, on peut lui poser des questions en ce qui concerne la quantité de nourriture absorbée. Le nombre de fois pendant la journée où la personne va s'alimenter, les raisons qui constituent le grignotage, les déclencheurs potentiels, comment la personne s'organise consciemment par rapport à la nourriture. 

Lors de cette écoute active, on va surtout écouter la carte du monde de notre client, la façon dont il se raconte son histoire, ses limites, ses croyances, ses méta programmes. Quel regard porte-t-il sur lui-même, sur sa capacité à changer, sur ses échecs et essais précédents, etc. Quel est son niveau d’engagement par rapport au changement qu’il souhaite activer… Désire-t-il une solution toute faite ou bien est-il prêt à s’entrainer et à évoluer ?

Ces éléments sont importants, mais nous verrons par la suite que souvent, ils sont complètement différents. Alors qu'on pose les mêmes questions dans un état inconscient, c'est-à-dire un état modifié de conscience (EMC), dans lequel le facteur critique est absent. Fréquemment, dans cet EMC, d'autres réponses pourront apparaître beaucoup plus intéressantes et beaucoup plus proches des émotions.

Apprendre à modifier son niveau de conscience

 Tout travail en hypnose nécessite préalablement de rentrer dans un état modifié de conscience. Effectivement, pour rencontrer la partie automatique à l'intérieur de chacun, il est important de passer d'un niveau ordinaire de conscience à un niveau modifié de conscience qui peut s'apparenter pour la plupart d'entre nous à une sensation proche du sommeil, une sensation de relaxation de relâchement musculaire et mental. Il est alors possible de diminuer le facteur critique, et donc d’avoir des réponses différentes, d'avoir un regard différent sur ses habitudes, de pouvoir rencontrer les émotions qui sont souvent à l'origine de nos comportements automatiques, de rencontrer, de dialoguer avec nos résistances, avec ce qui nous empêche de modifier, de changer nos habitudes automatiques.

 Pour effectuer un autre questionnement, pour rencontrer ses résistances, pour rencontrer nos émotions, il existe différents protocoles que l'on va utiliser une fois que la personne a modifié sa vigilance et son facteur critique pour rencontrer les automatismes. On va amener la personne à discuter avec elle-même…

Un travail en plusieurs étapes

L’hypnose peut vous aider à maigrir, pour autant, il est important de respecter plusieurs étapes, de faire les choses dans l’ordre, pour ne pas s’intéresser uniquement à ce qu’on voit en premier lieu (les quantités par exemple). C’est un peu « l’arbre qui cache la forêt ». 

Souvent, les gens mettent en place des stratégies pour manger moins, ou mieux, c’est bien, et c’est aidant. Mais s’affamer, n’est pas une solution qui va tenir dans le temps…. Il est beaucoup plus intéressant de s’intéresser à ce qui se passe à l’intérieur de la personne.

  • Qu’est ce qui provoque les compulsions alimentaires ? 

  • Pourquoi ces dérapages émotionnels avec la prise d’aliments en compensation ? 

  • Quelles sont les raisons des échecs des précédentes tentatives pour maigrir ? 

  • Quels sont les déclencheurs ? 

  • Quelles sont les situations dans lesquelles l’envie de manger est présente ? 

  • Quels sont les freins éventuels à une perte de poids ? (Parfois pour des raisons inconscientes, la personne n’arrive pas à perdre du poids car il y a une résistance qui maladroitement freine la prise de poids, alors il faut aller rencontrer cette résistance pour lui expliquer qu’elle doit disparaitre ou s’affirmer différemment) 

  • Parfois aussi un travail sur l’identité de la personne est important, car des personnes ont du mal à se voir comme des personnes ayant réussi à maigrir, ils disent « qu’ils se voient toujours comme des anciens gros », ils sont durs avec eux même et ils doivent apprendre à s’accepter comme « ne plus être gros », il faut mettre l’identité de la personne en cohérence avec les actions qu’elle va entreprendre au quotidien, sinon c’est la lutte perpétuelle…

1. Une réassociation avec son propre schéma corporel

Tout d'abord, un premier travail consiste à effectuer une ré association de la personne avec son propre corps. La plupart des personnes qui ont un comportement alimentaire qu'ils souhaitent modifier, n’ont pas un rapport, écologique et protecteur avec leur propre être. Il n'est pas question ici de juger, le jugement n'a pas sa place. Pourtant, lorsque des personnes mangent vraiment trop, lorsque l'alimentation est vraiment compulsive, lorsque la prise de poids est vraiment très importante, l’organisme fait ce qu'il peut. Cependant, les problèmes médicaux peuvent apparaître, obésité, cholestérol, diabète, surpoids avec des impacts sur les articulations, mauvaise estime de soi, etc.

Il est important de reprendre conscience avec la présence de ce qui constitue notre enveloppe corporelle. Néanmoins, ce n'est pas une chose facile à réaliser, car souvent les personnes en surpoids n'aiment pas leur anatomie, et elles ont développé une capacité personnelle à ignorer la présence de leur propre corps.  On peut comprendre ce mécanisme de protection c’est comme si on voulait l'effacer, c'est comme s’il n'existait plus. Mais, cette capacité personnelle à ignorer son propre schéma corporel est véritablement handicapante dans la stratégie permettant de maigrir grâce à l'hypnose.

Protéger son corps comme un enfant intérieur

Il est très important émotionnellement de faire la différence entre manger pour se nourrir et

Pendant une première séance d'hypnose, la personne va être amenée à poser un regard différent sur son propre organisme. Très fréquemment, la personne qui mange trop ou mal n'a pas conscience de l'impact de son alimentation sur son propre organisme. Cet impact est parfois intégré mentalement, cependant, c'est comme si le reste n'existait pas.  

Alors un premier travail important est de reprendre conscience de la présence de son enveloppe corporelle, à l'intérieur, de tous nos organes qui participent à nous faire vivre notre existence.  Ces organes sont trop souvent oubliés, c'est comme s'ils n'existaient pas. Mais, ils sont bien présents et une nourriture inadaptée aura de graves conséquences. Il n'est pas question ici de culpabiliser, surtout pas. Cependant, le fait de reprendre conscience avec son organisme permet d’agir comme si on devait protéger un être cher, un enfant, son enfant intérieur. Cette prise de conscience émotionnelle permet une première étape importante.  On va prendre conscience émotionnellement de l'impact sur nos organes de tout ce qu'on met à l'intérieur...

C'est le premier pas sur le chemin de la réappropriation émotionnelle « de l'acte de manger ».

2. Un travail sur la quantité

Un travail très important consiste à faire prendre conscience de la quantité de nourriture absorbée. En hypnose, on peut facilement intégrer, accueillir, imaginer, qu'il est important de mâcher, de se nourrir lentement et de considérer que chaque bouchée doit se faire très lentement, qu'il est important de mâcher 7 à 8 fois pour chaque bouchée, car la digestion commence au niveau de la bouche.  Et il est très important de mettre en place cette notion importante de « quantité/mastication »  : “plus je mâche, mieux, je me sens, moins je mange, plus je mâche, plus je prends conscience de ce que je suis en train de faire et moins, je mange”...  

Beaucoup d'études scientifiques ont démontré qu'au bout de 7 à 10 minutes le cerveau comprend qu’il a moins faim, et donc il est primordial de ralentir l'acte de se nourrir et d'en faire un acte conscient.

Utiliser l’autosuggestion hypnotique

Pour aider et reprendre contact avec cette capacité de mâcher, de rendre cette nourriture liquide et digeste, alors certains protocoles du type d'un anneau gastrique virtuel peuvent être efficaces. Beaucoup de choses ont été écrites sur l'anneau gastrique virtuel, mais quel est véritablement le système de fonctionnement ?

Lorsqu'on prend un peu de recul et qu'on essaie de comprendre le mécanisme. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une autosuggestion, que l'on a à l'intérieur de nous, au niveau de l'entrée de notre estomac : une entrée légèrement plus réduite, et donc pour que les aliments puissent naturellement rentrer dans notre estomac, il faut qu'ils soient un peu plus liquides, et donc il est important de mâcher plus longuement afin que ces aliments soient plus liquides et qu'ils puissent rentrer par l'anneau gastrique virtuel. 

Il faut rester simple et faire les choses simplement. Cette représentation mentale en hypnose permet simplement de prendre conscience du mécanisme de la mastication qui aura un effet bénéfique de rendre la nourriture beaucoup plus liquide, beaucoup plus digeste et qui permettra de passer par l'entrée de cet anneau gastrique virtuel. Tout simplement... et en faisant cela, on reprend conscience de la présence de nos organes, de la façon dont on peut se nourrir plus lentement, et tout ceci participe à l’accueil du signal que l’on n’a plus faim…

Un nouvel apprentissage pour réentendre le signal de la faim.

La notion de quantité est importante, car elle participe à notre éducation.  Dans de nombreuses familles, on a entendu qu'il était important de finir son assiette, “ne laisse rien dans ton assiette, il est important de se nourrir, du temps de mon grand-père, il n’y avait rien à manger”, etc etc », tout ceci participe d'une bonne intention positive, car effectivement nos parents nos grands-parents insistaient souvent pour que les assiettes soient terminées, car dans leur représentation de leur époque, d'une bonne santé, il était important de bien manger et de beaucoup s'alimenter.  

On sait maintenant qu'il est beaucoup plus intéressant d'écouter sa faim.  On peut par exemple, décider de mettre des assiettes un peu plus petites, de se servir de plus petite quantité, de s’interroger sur le fait de se resservir ou pas ? et simplement de porter un regard sur la relation que l'on peut avoir lors d'un repas avec la nourriture.  C'est comme si on essayait d'entendre une petite musique à l'intérieur de nous, cette petite musique, cette cloche pourrait sonner la fin du repas, ce signal pourrait simplement nous dire que nous commençons d'avoir moins faim voir que nous n'avons plus faim du tout.  Il s'agit de porter un regard, de s'écouter, de se comprendre, de se réassocier à ce signal de « la non-faim ».  En même temps, il s'agit de développer un nouvel apprentissage qui consiste à s'autoriser à ne pas finir une assiette, à s’alimenter moins, à arrêter de se nourrir lorsque ce signal est de nouveau entendu. 

Le début de la FIN du repas, écouter le signal de la NON FAIM

Encore une fois, il s'agit d'un comportement automatique que l'on souhaite modifier. Il faut donc passer par l'hypnose, pour rencontrer ses comportements automatiques, ses croyances, ses valeurs, ses capacités, ses actions, pour modifier ce qui doit être modifié. Il s'agit de s'autoriser à moins manger, il s'agit de s'autoriser à porter un regard différent, bienveillant, un nouveau regard d'adulte, sur ce qu'on a appris, nous avons le droit, car rien ni personne ne peut nous empêcher de réduire nos repas, de ne pas terminer notre assiette, car c'est nous et seulement nous qui décidons de ce qui est bon pour nous. Tout ceci semble simple lorsqu'on le dit car beaucoup de gens le comprennent mentalement, pour autant ils n'ont pas la capacité de le mettre en place émotionnellement tout seul. Il faut donc passer l’hypnose pour reprogrammer un nouveau comportement automatique ; qui nous autorise à arrêter, à réduire, pour être capable d’entendre le signal de la fin du repas, de la NON-faim.

3. Les compulsions alimentaires

La plupart des gens qui souhaitent perdre du poids ont souvent des repas qui sont très bien ordonnés.  Les 3 principaux repas de la journée sont maîtrisés, c’est tout ce qui est autour qui pose problème…

Il est vrai qu'il est important de faire un travail de prise de conscience pour s’alimenter différemment, se nourrir plus lentement, s'autoriser à arrêter un repas lorsque le signal de la non-faim est entendu.  La plupart des personnes qui souhaitent perdre du poids ont fréquemment une bonne maîtrise de leurs repas, du petit-déjeuner, du déjeuner, du dîner. Ce qui pose problème, ce sont les périodes de grignotage, qui sont liées à des dysfonctionnements de comportement, qui sont en relation avec des émotions.

Apprendre à ne pas manger ses émotions

Il est très important émotionnellement de faire la différence entre manger pour se nourrir et manger ses émotions.

Effectivement on entend beaucoup de personnes qui me racontent que lorsqu'elles sont traversées par une émotion particulière, elles vont grignoter...  Les moments qui sont à l'origine du grignotage sont nombreux et variés selon l'environnement de chacun, selon l'histoire émotionnelle de chacun.  Souvent les clients me disent qu'ils grignotent au travail alors qu'ils ont un fort moment de stress, une contrariété, ou bien alors qu'ils ont beaucoup travaillé et qu'ils ressentent l'envie de se récompenser… chacun a sa propre représentation émotionnelle du lien qu'il peut entretenir avec le grignotage. 

D'autres personnes rentrent chez elles et peuvent se sentir seules alors, elles ouvrent la porte du frigo et commencent à combler cette solitude en mangeant…  Il n'est pas question ici de poser de grandes généralités, mais plutôt de comprendre pour chaque individu possède une carte personnelle de son lien avec le grignotage.  Un travail en hypnose permet de rencontrer la ou les émotions, la ou les résistances, de discuter, de dialoguer, d'accueillir les peurs, de négocier avec ses émotions. On pourra demander à la partie inconsciente de mettre en place un nouveau comportement beaucoup plus écologique qui permettra d'éviter le grignotage.  Rencontrer une résistance aide à demander à l'inconscient d'imaginer une façon beaucoup plus créative, écologique, agréable, de laisser s'exprimer cette émotion sans pour autant retomber dans le grignotage.

Rencontrer ses résistances et ses émotions

Un autre travail peut aussi consister à rencontrer cette émotion, à la comprendre par exemple, une personne extrêmement stressée pendant son travail pour apprendre à porter un regard sur son émotion liée au stress et plutôt que de se jeter sur le paquet de gâteaux dans le tiroir de son bureau, elle pourra simplement apprendre à accueillir ce stress à en faire un signal, à le maîtriser, à le réduire, jusqu'à un niveau acceptable. C’est redéfinir un nouveau comportement beaucoup plus adapté à ce que l'on attend de cette émotion. Un travail en connexion à la cohérence cardiaque est aussi très intéressant, nous pourrons en parler lors d’un prochain article.

Des audios sont remis pour s'entraîner idéalement quotidiennement pendant une période minimale de 21 jours

4. Activer sa transformation

Lorsqu'on souhaite effectuer un travail de transformation personnelle, et que cette compréhension est faite uniquement à un niveau mental, alors la personne va activer un mécanisme de motivation qui va lui permettre de résister à certaines envies, qui va lui permettre de tenir le cap. L’utilisation de la motivation est pourtant limitée, car le facteur de motivation n'est pas infini.  

Il faut renverser le sablier et plutôt que de chercher à activer la motivation qui permet de faire quelque chose (alors qu'on a envie de faire l'inverse), on va plutôt chercher à se voir, à ressentir, à se comprendre, à s'accepter comme si on était déjà transformé.  Il s'agit de devenir une autre personne et simplement d'accueillir émotionnellement cette transformation comme si elle était déjà présente, ici et maintenant.  

En hypnose, il s'agit de se voir transformé ()e, rayonnant, rayonnante, de voir, de ressentir toutes les possibilités qui sont liées à une perte de poids de 10 à 15 kilos par exemple.  On pourra imaginer le plaisir qu'on peut avoir à retrouver certains vêtements qu'on avait oubliés, à faire certaines activités que l'on ne pouvait plus faire, etc etc etc on pourra activer la pyramide des valeurs des croyances et ressentir toutes les satisfactions émotionnelles liées à cette transformation.

Mettre en place des ancrages

Des ancrages positifs seront mis en place pour que, facilement, on puisse ressentir les bénéfices de cette transformation.

Ainsi, la personne sera connectée avec ce qu'elle peut ressentir dans quelque temps, mais elle pourra le ressentir immédiatement maintenant.  Alors, elle pourra avec joie accueillir les petits défis du quotidien, et accepter beaucoup plus facilement les petits renoncements liés à la nourriture.  

Il ne s’agit pas de renoncer à quelque chose, c’est plutôt de développer la capacité émotionnelle à aller vers autre chose. Je ne renonce pas à ce morceau de chocolat, mais je vais vers la capacité d’être une autre personne, transformée …. “En renonçant à ce morceau de chocolat, automatique et émotionnel, je me remplis de bienveillance, pour moi-même, je suis fier (e), de me porter de l’attention, car je suis une personne importante. Je fais aussi attention à ce qui est bon, pour moi, à ce que je veux être, et c’est moi qui décide”.

Accueillir son futur dans le présent

Il s'agit de devenir quelqu'un d'autre, pour incarner d'autres valeurs, d'autres croyances, d'autres capacités, d'autres comportements, d'autres actions. Ainsi, il est très facile de renoncer à s’alimenter de gâteaux, car on est déjà devenu émotionnellement une autre personne qui a développé une capacité à porter un regard différent sur son stress, être capable de porter un regard différent sur une émotion, et simplement, on peut accueillir avec facilité un comportement qui sera tout simplement différent car ce nouveau comportement sera en connexion avec une transformation émotionnelle future qui est déjà ressentie dans le présent. 

Un peu comme un fumeur qui serait en lutte avec sa motivation pour ne pas fumer, pour ne pas accepter une cigarette, cette motivation sera limitée et potentiellement vulnérable dans le temps. Il sera beaucoup plus intéressant grâce à l'hypnose de s'imaginer tout simplement non-fumeur et alors toutes les actions de renoncement vis-à-vis de la cigarette ne sont pas du renoncement, elles sont simplement en cohérence avec le fait d'être déjà devenu non-fumeur. Lorsqu’on est non-fumeur, on ne fume pas, on n'accepte pas de cigarettes, donc c'est simplement un comportement logique et rationnel avec la représentation identitaire et émotionnelle d'être non-fumeur.  

Pour le grignotage et le rapport émotionnel avec la nourriture, c'est la même chose !

C'est un travail graduel qu'il est nécessaire d'ancrer par l'écoute quotidienne et régulière des audios d’entrainement qui seront établis en fonction des résistances, des motivations, des représentations émotionnelles uniques et individuelles.

Un changement progressif en hypnose, s’entrainer quotidiennement pour maigrir

Un petit pas chaque jour pour intégrer sa transformation et ses nouvelles habitudes

Ce n’est pas s’obliger à faire quelque chose de nouveau, c’est plutôt accepter de devenir une autre personne, avec d’autres comportements, d’autres croyances, d’autres capacités, pour bien le vivre, l’intégrer, et donc faire d’autres choses plus facilement.

« C’est ce que vous êtes, qui détermine ce que vous êtes capable de faire » (et pas l’inverse, car l’inverse utilise la motivation et la motivation n’est pas infinie…)

Des audios sont donnés en fin de séance, pour que le travail de changement s’effectue aussi à la maison. Une écoute quotidienne des audios d’entrainement est importante. L’écoute quotidienne va reprogrammer de nouveaux comportements automatiques.

Encore une fois, changer ses comportements automatiques est un travail qui doit se faire dans un état modifié de conscience, il est important de respecter certaines étapes et de prendre en compte des tentatives précédentes qui n'ont pas fonctionné. Il faut mettre en place une stratégie adaptée à chacun et proposer un parcours progressif de quelques séances. L'écoute quotidienne et régulière de ces audios permettra la mise en place de nouveaux comportements automatiques beaucoup plus agréables.

La personne se verra transformé(e) et sera en capacité d'accueillir les renoncements quotidiens non pas comme des renoncements, mais plutôt comme des petits pas qui lui permettront de cheminer naturellement vers sa transformation et sa propre bienveillance, en activant la fierté et l’autonomie.

Liens 

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/surpoids-obesite-adulte/modifier-quotidien

https://conseilsport.decathlon.fr/comment-maigrir-durablement

Hypnose à Chambéry






Avertissement

Comment l'hypnose peut vous aider à maigrir ?  Cet article ne constitue pas une prescription médicale et dans tous les cas, il est recommandé de consulter préalablement son médecin.  

Cet article n'aborde pas les notions spécifiques et diététiques liées à la perte de poids, chacun est unique sur un plan physiologique et hormonal, et il est toujours conseillé d’en parler à son médecin et aussi de travailler en cohérence avec un diététicien et de faire un peu de sport selon sa nature, son environnement et sa condition physique. 

Cet article propose quelques techniques utilisées en hypnose, mais ne constitue pas quelque chose d'exhaustif. Il s’agit d’approches, mais il en existe beaucoup d’autres, et surtout, il s’agit de s’adapter au client et à sa demande. Lors d’un premier RDV, on va beaucoup échanger avec le client, lui faire raconter son histoire et sa position vis-à-vis de sa perte de poids.

Article rédigé par Pierre-Laurent RIMBAUD, hypnose, sophrologie, PNL et cohérence cardiaque, https://www.pierrelaurentrimbaud.fr/(Séances d’hypnose, possibles sur place ou bien en visio)