non fumeur tabac

L'hypnose pour l'arrêt du tabac, les méthodes expliquées sur l'hypnose pour arrêter de fumer

Le travail préalable : Obtenir l'état d'hypnose

Tout travail d'hypnose commence par la mise en place d'un état modifié de conscience afin de pouvoir atteindre un état hypnotique dans lequel le facteur critique est totalement absent et dans cet état l'inconscient va prendre la main, nous allons pouvoir directement nous adresser à la partie qui est automatique, présente à l'intérieur de la personne.  Cet état d'hypnose qui permet le travail interne, le dialogue interne s’apprend, petit à petit, facilement, surtout lorsqu'on s'entraîne avec des audios, car toute hypnose est une forme d'autohypnose.

Vous pouvez approfondir votre pratique de l'hypnose et dialoguez avec votre inconscient en consultant un hypnothérapeute. Découvrez des professionnels à Paris, Lyon, Strasbourg, Nice, Montpellier, et Rennes.

L'hypnose et l'auto-hypnose

Toute hypnose est autohypnose, effectivement lorsque je donne des instructions à une personne qui souhaite rentrer en hypnose, cette personne va écouter mes instructions, donc finalement, on peut se dire qu’elle entend mes instructions et donc elle se dit à elle-même un certain nombre de choses. Ainsi, lorsqu'on comprend que toute hypnose est auto-hypnose, on peut réduire les résistances, augmenter l'engagement de la personne qui souhaite rentrer en hypnose et donc obtenir un état d'hypnose beaucoup plus intense, beaucoup plus profond. La personne a compris préalablement que tout travail commence d'abord par la mise en place d'un état d'hypnose profond, ce qui permet l'effacement pour un temps seulement du facteur critique.  

Ainsi, il est toujours important de procéder à quelques tests afin de savoir comment la personne réagit à tel ou telle suggestion directe, indirecte, double lien etc. tout le langage hypnotique ne fonctionne pas de la même façon selon les différentes personnes, ainsi ces tests permettent de comprendre et d'identifier quels sont les leviers les plus efficaces que l'on va pouvoir utiliser pour aider la personne à entrer le plus vite possible dans une hypnose profonde et agréable, dans son hypnose.

L’engagement du client, un préalable à toutes les séances

Avant de commencer un travail en hypnose, il est important de s'assurer de l'engagement de la personne. Une personne engagée qui a envie de changer sera beaucoup plus réceptive aux suggestions et le travail sera beaucoup plus efficace. 

Il y a plusieurs sortes d'hypnose. Une hypnose directive, c'est-à-dire l'hypnotiseur va opérer quelque chose directement sur la personne sans que celle-ci soit véritablement acteur, actrice de son propre changement.  Cette hypnose est moins efficace, car la personne n'apprend rien, mais elle correspond à une catégorie de clients qui n'a pas véritablement envie d'être acteur de son changement, le client est passif et il attend quelque chose de l'extérieur.

Une autre hypnose beaucoup plus intéressante est une hypnose dite coopérative.  L’hypnotiseur va apprendre à la personne à entrer dans un état d'auto-hypnose et ensuite un dialogue va s'effectuer entre l'hypnotiseur et la personne, puis “entre la personne et la personne elle-même”, entre la personne et l'inconscient de la personne.  Cette hypnose dite Ericksonienne  est beaucoup plus intéressante et beaucoup plus puissante puisque la personne est acteur actrice de son propre changement.

Travail identitaire ou comportemental ?

Ainsi, il est important de poser la question suivante : êtes-vous fumeur ou tout simplement, fumez-vous ? 

Selon la réponse de la personne, le travail ne sera pas le même. Effectivement si la personne répond, je suis fumeur le travail sera beaucoup plus “identitaire” certaines personnes nous disent en séance qu'elles sont fières de fumer, car cela participe à la construction identitaire, une forme de résistance, elles sont fumeur car elles ont le sentiment de résister à quelquechose, “on ne plus rien faire alors moi, je fume !”.  Ainsi, il faudra prendre beaucoup de précautions, car le changement sera au niveau identitaire : une personne qui ne fume plus et qui se percevait juste avant comme fumeur devra s'accepter comme non-fumeur…

Si la personne répond “je fume”, alors le travail de changement sera plus “comportemental”, il faudra donc substituer un automatisme qui s'exprime par l'expression ultime d'une cigarette en proposant de s’exprimer par autre chose, qui soit écologique pour la personne.

Différentes stratégies possibles pour arrêter de fumer

Un parcours de changement s'inscrit souvent en plusieurs étapes, voici quelques pistes et exemples, mais il en existe beaucoup d’autres et surtout, il convient de les adapter au client.

 Le travail préalable à la séance

Il est très intéressant de demander aux personnes, avant de venir en séances d’hypnose, de s'interroger sur la façon dont elles fument, quels sont les moments privilégiés pour prendre une cigarette, quelles sont les émotions qui précèdent la consommation de tabac, cela permet de poser un premier regard sur ce qui est automatique.  Il est très intéressant de demander aux personnes de réduire leur consommation sur plusieurs jours avant de venir consulter.  Ainsi, le client commence à engager un processus de changement, et les efforts qu'il a produits avant le début du parcours des séances d'hypnose constitue un préalable intéressant qui le fait s'engager davantage pour la suite de son changement.

Le contrôle des quantités

Un premier travail peut s'effectuer sur la quantité. Effectivement, une personne qui fume 20 cigarettes par jour peut assez rapidement se mettre à fumer 20 bouffées par jour simplement.  Les personnes qui fument sont souvent dissociées de leur corps, c'est-à-dire qu'elles ont complètement réussi à s'autohypnotiser. Elles ne se rendent pas compte qu'à chaque bouffée de cigarettes, elles détruisent leurs organes internes, elles se font du mal.  Le premier travail consiste à les aider à prendre conscience de l'impact que chaque bouffée de tabac peut avoir sur leurs organes internes. Ainsi, le fait de fumer en totale conscience permet de mesurer l'impact de chaque bouffée supplémentaire sur les organes suivants :  la langue, les joues, la gorge, les poumons.  Le fait de se représenter l’impact de tous ces produits chimiques sur tous nos organes internes est une première étape qui permet de prendre conscience que l'on détruit petit à petit l'intérieur de son propre corps. Bien sûr, les gens savent que c'est mauvais de fumer, mais c'est comme s'ils l'ignoraient et le fait de porter une attention particulière à l'impact de ces bouffées de tabac, aux conséquences directes, le fait de vivre réellement la façon dont tous ces organes sont touchés par ces substances chimiques est une première étape.

 Ainsi la personne peut continuer à fumer, mais considérablement réduire la quantité de tabac, elle peut par exemple se contenter d'une première bouffée de cigarettes et ensuite dès la bouffée suivante avoir conscience de tout l'impact négatif que ces bouffées supplémentaires vont avoir et donc simplement éteindre sa cigarette ! C'est une première étape de changement.  Cette étape est souvent très utile, surtout pour les gros fumeurs. 

→ Un audio est remis à la personne pour qu'elle puisse s'entraîner jusqu'à la prochaine séance de façon quotidienne

Réassocier la personne avec son propre corps

Le client prend conscience de la présence de tous ces organes, fidèles compagnons, tous ces organes qui sont présents depuis sa naissance et bien avant sa naissance qui l'ont accompagné chaque seconde de toute sa vie et il prend alors conscience de la façon dont il détruit petit à petit tous ses organes. Un premier travail en hypnose permet de porter une attention particulière, de se représenter ses organes, de les ressentir de manière différente et de les protéger, un peu comme on pourrait protéger un enfant plus jeune à qui on interdirait tel ou tel aliment. On interdirait tel ou tel comportement juste pour le protéger.  On procède ainsi à une forme de réassociation de la personne avec ses propres organes.

→ Un audio est remis à la personne pour qu'elle puisse s'entraîner jusqu'à la prochaine séance de façon quotidienne

Travailler sur les compulsions à l'origine d'une consommation de cigarettes

La cigarette n'est que l'expression visible d'une chaîne qui combine plusieurs actions invisibles qui se traduisent par une action visible, le fait de consommer du tabac.

Comme pour les mauvaises herbes, on va travailler sur la racine, l'origine de la compulsion par exemple en remontant l'origine de l'origine de l'origine pour essayer de trouver la source, la racine, l'émotion qui au départ produit le début de la réaction.  Souvent les gens disent qu'ils fument parce qu'ils sont en état de stress …. Le stress a bon dos, il est trop global et il cache la véritable émotion : peur, tristesse, ennui, colère, frustrations, envie de récompense, etc.

Mais dans un état d'hypnose dans lequel le facteur d'autocritique est réduit, on peut alors remonter et identifier que par exemple un état de stress est le résultat d'une peur, d'un manque de confiance en soi. Alors, on peut travailler sur cette peur, ce manque de confiance par exemple qui va avoir un impact considérable sur la quantité de cigarettes qui sera ensuite consommée. 

Un travail en hypnose permet d'appeler l'inconscient et de travailler la capacité que l'inconscient peut avoir de proposer d'autres possibilités comportementales beaucoup plus écologiques pour la personne.  Ainsi la partie inconsciente créatrice va imaginer d'autres façons de laisser s'exprimer une tension, une peur, une insatisfaction autrement que par la cigarette, et bien entendu de façon écologique.  Il n'est pas question ici que la personne transfère sa capacité d'exprimer une émotion par la consommation de tabac en transférant sur la consommation d'alcool par exemple !  C’est un travail assez fin et délicat.

→ Un audio est remis à la personne pour qu'elle puisse s'entraîner jusqu'à la prochaine séance de façon quotidienne

Activer sa transformation et se voir transformé

Cette étape permet de se voir et de ressentir, de pouvoir vivre de manière réellement active la façon dont on peut ressentir son quotidien en étant transformé sans tabac. La manière dont on peut traverser toutes les épreuves du quotidien sans cigarette, cette transformation, cette capacité à se voir et à se revoir dans un monde sans cigarettes en étant totalement en capacité de traverser les différentes épreuves, les émotions sans fumer constituent un nouveau chemin de programmation neuronale.

L’inconscient va apprendre qu'il est possible de créer un nouvel automatisme qui naturellement va devenir ensuite le chemin principal. Selon les personnes, il est possible de s'imaginer de façon transformée, de voir la facilité avec laquelle il est possible de faire certaines choses, de réaliser de façon dont on peut vivre facilement tout ce qu'il est possible de faire sans cigarette. 

 Pour d'autres personnes, avec leur accord, cette vision positive ne fonctionne pas… Pour eux, c'est plutôt la peur de ce qui pourrait arriver qui va être le véritable moteur du changement,  alors avec leur accord, on va plutôt imaginer, vivre, ressentir tout ce qui pourrait arriver si la personne continue de fumer, la dégénérescence physique, la maladie qui peut arriver et cetera,  et le fait de se voir, de se représenter, de pouvoir vivre la dégénérescence programmée peut souvent constituer un véritable Electrochoc… Ceci va alors initier un levier de changement qui va programmer de nouvelles habitudes.

→ Un audio est remis à la personne pour qu'elle puisse s'entraîner jusqu'à la prochaine séance de façon quotidienne

Programmer le dégoût du tabac

Contre la dépendance, il est possible de programmer un dégoût du tabac, mais ce travail doit être fait lorsqu'on est persuadé que l'origine des compulsions émotionnelles a été traitée au préalable. Effectivement, si on programme un dégoût du tabac immédiatement sans avoir préalablement adressé les compulsions qui sont à l'origine de la cigarette, alors le client court le risque de transférer son comportement de cigarette vers d'autres choses, il peut s'énerver, il peut crier, il peut se ronger les ongles, etc. c'est ce qu'il faut éviter ! Donc il ne faut pas faire n'importe quoi et s'adresser aux émotions qui sont à l'origine de ce comportement. Il faut adapter le travail aux clients

Ceci est important afin de pouvoir adapter au mieux les différentes possibilités proposées par l'hypnose. On va discuter avec le client, on va faire de l'hypnose conversationnelle, c'est-à-dire  comprendre quels sont les leviers de changement, selon la personne qui est en face de nous.  Le maître mot est l'adaptation des techniques selon la personne, selon qu'elle se définit comme fumeur ou simplement comme quelqu'un qui fume, selon le fait qu'elle a déjà arrêté ou pas,  selon son niveau d'engagement et ce qu'elle attend d'un travail en hypnose.

d'autres stratégies sont possibles

Selon les clients, d'autres stratégies sont possibles contre la dépendance.  

Un travail délicat en hypnose permet de s'adapter à chaque client plutôt que de proposer un copier-coller qui ne fonctionnera pas toujours selon les personnes. Ainsi, il sera possible de proposer des suggestions hypnotiques pour une personne qui aura du mal à continuer à fumer si on lui demande par exemple de laisser systématiquement son paquet de tabac dans la boîte à gants de sa voiture, le soir… alors, elle devra remettre ses chaussures pour sortir prendre une cigarette, refermer sa voiture, rentrer et si en même temps, on lui demande de mettre son briquet à un étage différent de sa maison, cela va créer beaucoup plus de complications et l'amènera à porter un regard beaucoup plus conscient sur son appel inconscient vers la cigarette en le remplaçant par une suite de comportements conscients…

Cela peut être un travail intéressant simplement pour mettre du conscient sur un comportement inconscient automatique.

On peut demander également à un client de fumer chaque cigarette de façon totalement consciente, de mesurer la quantité de fumée qu'elle va avaler, qu'elle puisse porter un regard sur la façon dont toutes ces substances chimiques vont se déposer à l'intérieur de son corps,  elle fumera de façon consciente, c'est-à-dire sans discuter, sans écouter de la musique, sans marcher, sans faire autre chose, elle regardera la cigarette se consumer, elle observera la fumée, elle essaiera de ressentir l'odeur de toutes les substances chimiques nocives que la cigarette peut contenir…  Ceci peut être un autre travail qui peut convenir selon la nature du client.

L'environnement du client

Le client doit être sensibilisé sur l'importance de la cohérence de son environnement par rapport à l'habitude qu'il souhaite modifier. Effectivement, si une personne souhaite arrêter sa dépendance, mais qu'à la maison, elle est entourée de beaucoup de personnes qui continuent à fumer,  si elle voit tous les jours des cendriers, respire tous les jours l'odeur du tabac, si elle voit les briquets, si son environnement familial ou amical ne l'accompagne pas, alors son chemin de changement, ce sera beaucoup plus difficile.  

L’environnement proche de la personne (matériel et humain) est véritablement important.  Le soutien qu'elle peut avoir sera un facteur supplémentaire de succès. Il est important aussi que la personne se positionne sur un parcours de changement, elle va changer, c’est sûr, mais le temps de changement est différent selon les personnes, certains arrêtent tout de suite, d’autres le font progressivement.

L’importance de l’entrainement régulier

Certains clients arrêtent immédiatement, ils passent la porte et hop, c'est terminé, plus aucune cigarette ! Cela arrive, pourtant on ne sait pas avec quel niveau de changement le patien est arrivé lorsqu’il nous rencontre pour la première fois. Certains clients nous rencontrent et c’est le premier pas de leur changement, d’autres sont déjà bien avancés et nous sommes le dernier domino, il faut toujours garder un peu d’humilité…

L’hypnose de spectacle propose cette approche du changement immédiat, facile et sans efforts… Mais lorsqu’on va au spectacle, il n’y a pas le même niveau d’engagement et de risque que pour arrêter quelque chose qui impacte notre vie.

C’est pour cette raison, pour sa santé, qu’il est important de s’entrainer et de considérer le changement comme un parcours continu et progressif, l’écoute quotidienne des audios et quelques exercices quotidiens sont une grande aide.

Liens utiles

https://www.tabac-info-service.fr/

Les bénéfices immédiats de l’arrêt du tabac :

https://www.fedecardio.org/je-m-informe/les-benefices-immediats-de-l-arret-du-tabac/

Sevrage tabagique : quels sont les traitements efficaces ?

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/tabac/articles/sevrage-tabagique-quels-sont-les-traitements-efficaces

Hypnose à Chambéry






Avertissements : 

Cet article ne constitue pas une prescription médicale et dans tous les cas, il est recommandé de consulter préalablement son médecin.  
Cet article n'aborde pas les notions de nicotine et l'impact que la nicotine peut avoir sur le corps la façon dont le corps peut s'en séparer. Il n'est pas question non plus de diaboliser les produits complémentaires, patchs, chewing-gum à la nicotine qui peuvent bien évidemment être aidants dans ce parcours d'arrêt du tabac.

Cet article propose quelques techniques utilisées en hypnose, mais ne constitue pas quelque chose d'exhaustif. Il s’agit de pistes, mais il en existe beaucoup d’autres, et surtout il s’agit de s’adapter au client et à sa demande.

L’hypnose permet de dialoguer avec les comportements automatiques que l'on souhaite arrêter.  Effectivement on connaît tous la situation dans laquelle une personne souhaite arrêter de fumer pour prendre en main sa santé le dimanche soir et malheureusement dès le lundi suivant, elle continue à fumer. Quelque chose d'automatique en elle l'oblige à fumer ou plutôt l'empêche d'arrêter de fumer.  Une chaîne de réaction s'est mise en place de façon automatique, une émotion, une situation provoque une suite de réaction qui aboutit, de façon visible, au fait à l'envie de fumer.



Article rédigé par Pierre-Laurent RIMBAUD, hypnose, sophrologie, PNL et cohérence cardiaque, https://www.pierrelaurentrimbaud.fr/(Séances d’hypnose, possibles sur place ou bien en visio)