Sophrologie pour une meilleure gestion des douleurs

On estime que plus de 30 % des Français souffrent de douleurs chroniques. Viennent s’ajouter à ces personnes, celles et ceux qui ressentent des douleurs suite à un coup, une opération, etc. Or, la douleur ne se limite pas aux sensations physiques. Elle devient également une préoccupation, un problème qui ne quitte pas votre esprit. Alors comment faire pour gérer la douleur au quotidien ? Parmi les pratiques pour une meilleure gestion des douleurs, la sophrologie fait partie des plus efficaces. Liberlo vous explique.

Rechercher un sophrologue

Qu’est-ce que la douleur ? Définition

Selon l’Association Internationale pour la Douleur, la douleur est “une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel ou décrite en termes d’un tel dommage.”

La douleur est donc un signal d’alarme envoyé à votre cerveau pour vous avertir que quelque chose ne va pas dans votre corps. Le mécanisme de la douleur a donc pour objectif de vous protéger d’un éventuel danger lié à votre état de santé. Pour cela, le système nerveux transmet un signal via les nerfs, la moelle épinière et/ou le cerveau.

On distingue généralement deux grands types de douleur. D’une part, la douleur aiguë que l’on peut ressentir suite à un coup, une lésion ou une inflammation. Elle a vocation à disparaître dans le temps. D’autre part, la douleur chronique, quant à elle, peut avoir différentes causes comme un traumatisme ou une pathologie. A la différence de la douleur aiguë, la douleur chronique persiste dans le temps.

Il est important de noter que chacun a sa propre perception de la douleur. Par définition, la douleur est subjective. La tolérance à la douleur varie donc d’une personne à l’autre. De plus, elle a tendance à être amplifiée par les émotions négatives.

Sophrologie et gestion des douleurs : Comment ça marche ?

Si la médecine traditionnelle permet d’identifier les causes de la douleur et de poser un diagnostic, la sophrologie de son côté, aide à modifier la perception de la douleur, afin de mieux la gérer.

Plus précisément, la sophrologie est une “méthode psychocorporelle utilisée comme technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie”. L’une des principales spécificités de la sophrologie est que cette technique repose uniquement sur le verbal. À aucun moment, le sophrologue ne touche la personne qu’il accompagne.

La pratique de la sophrologie est particulièrement indiquée dans la gestion des douleurs. En effet, les différents exercices proposés par le praticien ont pour but d’activer le système nerveux autonome. Il peut s’agir d’exercices de :

  • respiration en pleine conscience ou de respiration avec des phases de rétention ;
  • relâchement musculaire. Lorsqu’une personne subit des douleurs importantes, elle a souvent l’impression qu’elles irradient tout son corps. L’objectif est alors d’identifier la partie du corps qui ne se relâche pas et qui est précisément à l’origine de la douleur pour pouvoir travailler efficacement dessus.

Cela permet de libérer des hormones liées au bien-être comme l’endorphine, la dopamine ou encore la sérotonine. De plus, le sophrologue a recours à la visualisation positive à l’aide de suggestions mentales. Ainsi, la personne souffrant de douleurs se sent apaisée, et apprend à détourner son attention de la douleur. Elle peut maîtriser sa douleur en puisant dans ses propres ressources de manière optimale. La sophrologie permet donc d’être à l’écoute de son corps et de ses émotions.

D’autre part, la sophrologie permet d’agir efficacement sur la mémorisation de la douleur. Elle permet de rompre le cercle vicieux de la douleur qui génère des émotions négatives, qui elles-mêmes amplifient la sensation de douleur, etc. Indirectement, la sophrologie, en permettant une meilleure gestion de la douleur, a également des conséquences positives sur le sommeil, l’état d’anxiété et éventuellement la dépression liée à la douleur. 

Sophrologie, pour quels types de douleurs ?

La sophrologie permet de gérer différents types de douleur comme :

  • les migraines ;
  • les ulcères ;
  • les rhumatismes ;
  • l’arthrose ;
  • les cystites ;
  • les douleurs dentaires ;
  • la tendinite ;
  • la sciatique ;
  • etc.

Elle permet également de soulager les douleurs engendrées par certaines pathologies telles que :

  • l’endométriose ;
  • la polyarthrite ;
  • la sclérose en plaques ;
  • la maladie de Crohn ;
  • le cancer ;
  • la fibromyalgie ;
  • etc.

Par ailleurs, vous pouvez aller voir un sophrologue en prévention de la douleur avant une intervention chirurgicale, ou pour vous préparer à un accouchement par exemple.

Comment se passe une séance de sophrologie pour la gestion de la douleur ?

Le déroulé d’une séance de sophrologie diffère entre la première séance et les séances suivantes.

Lors de la première séance, le sophrologue va réaliser un bilan avec vous. Il va donc vous poser un grand nombre de questions pour comprendre vos situations, votre niveau de douleur, les pathologies identifiées par la médecine conventionnelle, vos habitudes, la qualité de votre sommeil, etc. C’est également l’occasion de déterminer l’objectif de l’accompagnement par le sophrologue. Par exemple, réduire le niveau de douleur sur une échelle comprise entre 1 et 10 ou parvenir à faire une activité spécifique.

Ce n’est qu’ensuite que le praticien vous propose de les premiers exercices de sophrologie à réaliser. C’est pourquoi la première séance de sophrologie peut durer entre une heure et une heure et demie. Les séances suivantes durent généralement moins longtemps. Il faut compter en moyenne 45 minutes. Au début du rendez-vous, le sophrologue fait le point avec vous sur les événements depuis la dernière rencontre, afin d’ajuster le programme si besoin. Ensuite, il passe aux différents exercices et prend soin de faire un débriefing avec de vos sensations avant de passer au suivant.

A la fin de la séance de sophrologie, vous faites un bilan de la séance avec le praticien. Ce dernier peut également vous donner des conseils pour pratiquer les exercices chez vous entre les séances pour retrouver cet état de bien-être en autonomie.

Où trouver un sophrologue pour une meilleure gestion des douleurs ?

De nombreux sophrologues sont présents partout en France. Certains d’entre eux proposent même des séances à distance, en visioconférence.

Pour trouver un sophrologue, vous pouvez demander conseil à votre médecin ou des recommandations à vos proches. Vous pouvez aussi faire une recherche sur Internet et consulter les avis des clients. Il est également possible de trouver un sophrologue près de chez vous ou de votre lieu de travail grâce à Liberlo. La plateforme recense des sophrologues certifiés, et vous permet de comparer les profils et les avis, mais aussi de prendre rendez-vous directement en ligne.

Combien coûte une séance de sophrologie ?

Le prix d’une consultation en sophrologie varie d’un professionnel à l’autre, notamment en fonction du lieu où il pratique. Ainsi, les tarifs sont souvent plus élevés en région parisienne qu’en province. En moyenne, il faut compter entre 50 et 80 euros la séance individuelle de sophrologie. Et en général, il faut prévoir entre 5 et 10 séances de sophrologie pour une meilleure gestion des douleurs.

La sophrologie est une médecine douce non remboursée par la Sécurité sociale, sauf si elle est inclue dans un parcours de soin sous certaines conditions. Par exemple, dans le cadre de la préparation à l’accouchement, il est possible d’obtenir une prise en charge si les séances sont réalisées par une sage-femme agréée. Dans les autres cas, vous pouvez vous rapprocher de votre organisme de mutuelle. En effet, de plus en plus de mutuelles proposent une prise en charge au moins partielle de ce type d’accompagnement. 

En conclusion, la sophrologie pour une meilleure gestion des douleurs est recommandée que vous souffriez de douleurs aiguës ou de douleurs chroniques. Vous pouvez trouver facilement un sophrologue sur Liberlo grâce à la recherche géolocalisée.