Ostéopathie et grossesse : une formule éprouvée pour soulager les douleurs

Et si vous tentiez le duo ostéopathie et grossesse pour en finir avec la douleur et profiter pleinement de 9 mois de bonheur ? Troubles digestifs, nausées, cervicales sensibles, maux de tête, lombalgies, troubles du sommeil : voici la liste non exhaustive des maux rencontrés par les femmes pendant leur grossesse. Mais le reflux gastrique chez la femme enceinte n'est pas une fatalité. Sciatique et grossesse ne sont pas incontournables. Un ostéopathe peut vous aider et Liberlo vous explique tout.

Rechercher un Ostéopathe

Le pouvoir de l'association ostéopathie et grossesse sur les douleurs ligamentaires

Numéro 1 des douleurs les plus fréquemment associées à la grossesse : les douleurs ligamentaires. Le changement physiologique de votre corps, notamment au niveau de votre ventre, va solliciter différents ligaments. Ces douleurs sont un motif de consultation très répandu chez les femmes enceintes. Elles concernent les fesses ou le bas du dos lorsque ce sont les ligaments du bassin qui sont impliqués ; ou l'aine et les contours de l'utérus quand ce sont les ligaments de ce dernier qui sont en souffrance. Ces douleurs de la ceinture pelvienne, tout à fait normales, sont appelées syndrome de Lacomme.

Si ces douleurs sont bénignes, sans danger pour le fœtus, elles n'en sont pas moins désagréables. Heureusement, ostéopathie et grossesse peuvent faire beaucoup de bien sur ce type de dysfonctions. Le syndrome de Lacomme toucherait environ 20% des femmes enceintes. Son diagnostic est en général posé par une sage-femme, grâce à un examen vaginal.

Douleurs articulaires, sciatique et grossesse

Mal de dos, torticolis et colonne vertébrale sensible : voici un autre aspect des douleurs femme enceinte les plus répandues, notamment au cours du 3ème trimestre. En effet, pour s'adapter à la prise de volume du bébé dans votre ventre, votre posture se modifie, entraînant des changements énormes dans votre système musculo-squelettique. Votre centre de gravité va même jusqu'à se déplacer ! Bien entendu, peuvent alors apparaître les fameuses pathologies en -ie : cervicalgie, dorsalgie et lombalgie. Au mieux douloureuses, au pire carrément invalidantes, un ostéopathe compétent est à même de vous soulager rapidement.

La sciatique est également courante chez la femme enceinte. Le nerf se coince, en L5/S1, et la douleur descend dans la fesse et la jambe, parfois jusqu'au pied. Là encore, le combo ostéopathie et grossesse permet d'agir efficacement, mais en douceur. Grâce à cette thérapie manuelle, votre ostéopathe "décoince" le nerf et vous libère de la douleur. Sciatique et grossesse, non, ça n'est pas un passage obligé !

Nausées et reflux gastrique chez la femme enceinte

Parmi les autres désagréments de la grossesse, les nausées du premier trimestre occupent également une place de choix. Si ces envies de vomir – qui peuvent d'ailleurs aller jusqu'aux vomissements parfois – sont souvent expliquées par les perturbations hormonales, l'association ostéopathie et grossesse les approche aussi par le biais des viscères et du nerf vague. En effet, un dysfonctionnement de ceux-ci accentuerait la propension à l'état nauséeux.

Des manipulations douces effectuées par un expert en ostéopathie crânienne et en ostéopathie viscérale permettraient de calmer les nausées. L'intervention sur le crâne permet de libérer les tensions sur le système endocrinien et le nerf vague. La palpation des viscères vise, quant à elle, à ramener de la mobilité au niveau du foie et de l'estomac.

Les mêmes manipulations, toujours en douceur, peuvent également soulager le fameux RGO, le reflux gastrique chez la femme enceinte, souvent rencontré durant le dernier trimestre de la grossesse.

Douleurs femme enceinte : soulager maux de têtes et problèmes circulatoires

La grossesse amène son lot de tensions et de pressions diverses dans votre corps. Ceci est d'autant plus vrai que votre posture se métamorphose mois après mois pour laisser votre bébé grandir dans votre ventre. Durant le 2ème puis le 3ème trimestre, votre enfant grandit puis prend du poids. C'est à ce moment que les problèmes de jambes lourdes et de migraines peuvent apparaître. Pour les jambes, le poids de votre ventre exerce donc une pression sur votre circulation sanguine des membres inférieurs. Cela donne lieu à un risque accru de rétention d'eau, donc de jambes qui enflent et deviennent douloureuses.

Quant aux migraines, elles sont généralement dues soit à des troubles articulaires au niveau des cervicales, soit à une trop forte tension dans la dure-mère, cette membrane qui entoure votre cerveau, votre moelle épinière et les racines de vos nerfs crâniens et spinaux. En soulageant cette tension, vous libérez la dure-mère et pouvez dire adieu aux maux de tête ! Là encore, ostéopathie et grossesse forment un duo gagnant. En effet, un ostéopathe peut intervenir sur ces différents aspects en remédiant à ces troubles fonctionnels. Son approche est manuelle, mais reste douce et respectueuse de votre corps comme de celui de votre enfant.

Ostéopathie pour femme enceinte : un réel bénéfice sur les insomnies

Dernier désagrément des plus connus, mais pas le moindre, l'insomnie s'invite souvent dans les nuits de la femme enceinte. Anxiété, douleurs, difficultés à trouver la bonne position : les raisons sont nombreuses pouvant expliquer ces troubles du sommeil, notamment durant le dernier trimestre. L'anticipation de l'accouchement, l'impatience de voir bébé, la place qu'il prend dans votre ventre et le blocage de votre diaphragme qui peut en résulter, sont autant de facteurs qui vous empêchent de dormir d'un sommeil paisible et réparateur.

La plupart de ces désagréments peuvent être réglés par le combo ostéopathie et grossesse. À nouveau, il sera essentiellement question pour votre ostéopathe de lever les tensions dans votre corps, de les libérer pour vous aider à mieux dormir. Les bienfaits de l'ostéopathie n'ont donc pas fini de vous surprendre !

Mais ostéopathie et grossesse, ce n'est pas déconseillé ?

Nul besoin de tergiverser pour la réponse à cette question ! Non, l'association ostéopathie et grossesse n'est pas du tout déconseillée. Pas de contre-indications, bien au contraire ! Autant la liste des traitements médicamenteux possibles à prendre s'amenuise au fil des trimestres, autant consulter un ostéopathe reste possible tout au long de votre grossesse. Armé d'une solide formation en ostéopathie, votre praticien ne peut faire face qu'à ses propres limites finalement. L'ostéopathie est une technique de palpation et de manipulations manuelles douces, par conséquent rien ne s'oppose à ce que les femmes enceintes puissent profiter de ses bienfaits.

Si votre ostéopathe refuse de vous manipuler alors que vous êtes enceinte, c'est simplement parce qu'il ne le veut pas, pour des raisons qui lui sont propres. Cela peut être par manque d'assurance, par conviction ou parce qu'il n'a pas été formé sur les techniques manuelles particulières à appliquer pendant une grossesse. Car oui, les manipulations ne sont pas les mêmes sur un individu standard et une femme enceinte. Et mieux vaut un ostéopathe qui refuse de vous donner un rdv, qu'un pseudo professionnel qui l'acceptera sans savoir le faire.

Ostéopathie et grossesse : ça marche aussi pour le post partum !

Quand vous aurez accouché, votre ostéopathe peut également vous aider à retrouver la forme pour bien profiter de bébé. Coccyx ou sacrum sensible, fatigue, traumatismes tissulaires ou autre : trouvez un professionnel fiable et compétent à proximité de votre domicile avec Liberlo, pendant la grossesse ou après !