L’ostéopathie : un traitement naturel pour diminuer les symptômes liés à l'asthme

22 Septembre 2022

Respiration sifflante, essoufflement, oppression thoracique, toux, les symptômes récurrents liés à l’asthme sont connus. L’approche conventionnelle consiste à les améliorer via des agents pharmacologiques. Ces derniers agissent directement sur les voies respiratoires et l’inflammation pulmonaire. En revanche, ils ne traitent pas la composante musculo-squelettique de la respiration. C’est là que l’ostéopathie intervient. Liberlo vous invite à découvrir les avantages d’une prise en charge de l’asthme par l’ostéopathie.

Prendre rendez-vous avec un Ostéopathe !

Qu’est-ce que l’asthme ? Définition, facteurs déclenchants et symptômes

L’asthme est une maladie chronique qui affecte la muqueuse des poumons. Les bronches du patient asthmatique développent une sensibilité accrue à certaines stimulations. Voici les facteurs déclenchants les plus courants :

· le pollen ;

· la pollution ;

· les acariens ;

· le tabac ;

· les poils d’animaux ;

· les allergènes alimentaires ;

· l’effort physique ;

· le stress ;

· les infections respiratoires.

La contraction involontaire par réflexe des muscles situés au niveau des poumons va alors provoquer différents symptômes. La respiration devient sifflante. Elle s’accompagne d’un essoufflement voire d’une sensation oppressante au niveau de la poitrine. Inspiration et expiration deviennent plus difficiles. Une toux sèche survient.

Diagnostic et traitement de l’asthme

Le diagnostic de l’asthme se fait via une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR). Cet examen évalue la capacité respiratoire du patient en se basant sur plusieurs indicateurs. Parmi eux, on peut citer le volume d’air maximum pulmonaire ou encore la qualité des échanges gazeux entre air et sang.

Une fois le diagnostic posé, différents leviers peuvent être activés pour diminuer les symptômes du patient.

· Le recours à un bronchodilatateur : ce traitement permet une dilatation rapide des voies aériennes en cas de crise.

· La mise en place d’un traitement de fond : il vise à limiter la fréquence et la sévérité des crises d’asthme via des anti-inflammatoires, des corticoïdes ou des anticholinergiques.

· Une bonne hygiène de vie : sevrage tabagique, pratique régulière d’une activité sportive, éviction des allergènes, etc.

Les sujets asthmatiques doivent bénéficier d’un suivi régulier. Ils peuvent être amenés à consulter leur médecin généraliste mais également un pneumologue et un allergologue pour identifier les facteurs qui déclenchent les crises d’asthme.

Pourquoi consulter un ostéopathe en cas d’asthme ?

Le système respiratoire est lié au système musculo-squelettique. Il semble donc également judicieux de consulter un ostéopathe en cas d’asthme.

La respiration : un mécanisme complexe qui sollicite plusieurs structures anatomiques

De nombreuses structures anatomiques sont mises à contribution pour que la respiration soit optimale.

· Le diaphragme doit être libre : il s’agit du muscle inspirateur principal qui sépare votre thorax de votre abdomen.

· Les articulations du thorax doivent être mobiles : côtes et vertèbres laissent aux poumons l’espace nécessaire pour se gonfler.

· Les structures vasculaires qui garantissent le bon fonctionnement des poumons et les structures nerveuses qui contrôlent la respiration doivent être libres de toute contrainte mécanique.

La recherche de l’origine des restrictions de mobilité et la manipulation du système musculo-squelettique peuvent donc soulager certains troubles du patient asthmatique.

Le rôle de l’ostéopathie dans le traitement de l’asthme

L’ostéopathie est une thérapie manuelle basée sur des manipulations osseuses et musculaires qui visent à remédier à des troubles fonctionnels du corps. L’ostéopathe peut donc travailler sur des zones précises pour réduire la fréquence et l’intensité des crises d’asthme :

· la posture ;

· le diaphragme ;

· la cage thoracique.

L’objectif de l’ostéopathe : favoriser une meilleure mobilité de la cage thoracique, améliorer la fonction diaphragmatique et dégager les sécrétions des voies respiratoires. Autant d’avancées qui permettront d’augmenter le débit expiratoire du patient asthmatique de façon significative.

Traitement pharmaceutique et ostéopathique de l’asthme : des approches complémentaires

Le traitement pharmaceutique agit directement sur l’inflammation des bronches. Cependant, il n’a aucun effet sur la mobilité de la cage et de la colonne thoracique qui joue un rôle essentiel dans le mécanisme de respiration.

Le traitement ostéopathique prend en charge la dimension mécanique de la pathologie. Il diminue les contraintes de l’asthme sur le système tissulaire et musculosquelettique du patient. Il a une action bénéfique sur la capacité respiratoire et l’ampliation thoracique.

Asthme : quand consulter un ostéopathe ?

Ce n’est pas la survenue d’une crise d’asthme qui doit amener le patient à consulter un ostéopathe. En cas de crise, ce dernier doit utiliser son inhalateur voire se rendre aux urgences si la crise persiste. En effet, une crise d’asthme est susceptible d’être dangereuse si elle n’est pas contrôlée. L’effort produit par le corps pour maintenir le processus de respiration peut provoquer :

· un épuisement ;

· une détresse cardiaque ;

· une hypertension artérielle.

La consultation chez l’ostéopathe se fait avant tout dans une logique préventive. Prenez le temps de noter les facteurs qui déclenchent vos crises d’asthme avant la séance. 

La prise en charge ostéopathique peut également être intéressante dans le cas de douleurs dorsales ou cervicales. En effet, les patients ayant des troubles respiratoires sont souvent concernés par ce type de tension ou de blocage. La toux occasionnée par l’asthme a tendance à bloquer les vertèbres ou les côtes. Quant aux muscles cervicaux, ils sont particulièrement sollicités, notamment au niveau des muscles scalènes, pour élever les premières côtes lors de l’inspiration. L’ostéopathe peut soulager vos douleurs par des manipulations ciblées si vous consultez pour ces motifs.

Patient asthmatique : comment se déroule une consultation chez l’ostéopathe ?

Une séance chez l’ostéopathe dure généralement entre 45 et 60 minutes. Elle se déroule par étapes : interrogatoire du patient appelé anamnèse, examen clinique visuel et palpatoire, traitement ostéopathique, conseils au patient.

Le diagnostic

L’ostéopathe prend le temps de vous questionner sur votre état de santé général, vos antécédents médicaux et les symptômes qui vous amènent à consulter. 

Il réalise ensuite un diagnostic complet des structures anatomiques et recherche l’origine des restrictions de mobilité. Il s’attarde tout particulièrement sur le diaphragme. En effet, plusieurs facteurs peuvent altérer son fonctionnement : troubles digestifs, stress, déséquilibres posturaux. Une fois l’examen clinique visuel et palpatoire terminé, le traitement ostéopathique peut commencer.

Le traitement

L’objectif est de libérer la cage thoracique pour augmenter le volume d’air qui entre dans les poumons. L’ostéopathe traite également les douleurs causées par les crises répétées : tensions au niveau du cou et de la nuque, douleurs dorsales. Pour cela, il emploie des techniques de manipulation du corps qui peuvent être très douces ou plus vigoureuses. Aucune de ces techniques n’est douloureuse. Voici un aperçu des manipulations opérées par un ostéopathe.

· Les manipulations fonctionnelles : elles mobilisent les tissus et induisent un état de relâchement suffisant pour corriger une perte de mobilité.

· Les manipulations structurelles : l’ostéopathe applique une impulsion sur une structure dans l’objectif de retrouver de la mobilité.

· Les manipulations viscérales : elles donnent le maximum de motilité aux viscères (foie, poumon, rate, intestin, etc.).

·  Les manipulations crâniennes : l’ostéopathe effectue de très légers mouvements pour rétablir la mobilité des os du crâne et agir sur le mouvement respiratoire primaire.

À l’issue de la séance, des étirements et des exercices de respiration peuvent être recommandés par l’ostéopathe pour favoriser la détente des muscles respiratoires.

L’ostéopathie ne guérit pas l’asthme. Elle permet néanmoins d’atténuer les symptômes du patient asthmatique afin que ce dernier puisse mener une vie normale. Elle est complémentaire de la prise en charge allopathique. Le suivi du traitement médicamenteux et une bonne hygiène de vie restent nécessaires pour réduire au maximum le risque de crise asthmatique. La prise en charge de l’asthme doit être pluridisciplinaire pour être efficace !

Vous pouvez dès à présent rechercher un praticien certifié sur notre plateforme de prise de rendez-vous en ligne Liberlo

Aussi sur Liberlo

Restez informés.

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés, les offres spéciales et bien plus !

S'inscrire

Vous êtes inscrits ! :)