Ostéopathe : Définition et explications !

15 Novembre 2021

En 2021, on compte presque 26 000 ostéopathes en France. Il est vrai que cette pratique s’est fortement démocratisée ces dernières années. Cela s'explique principalement par l’attrait croissant des particuliers pour les médecines douces. Mais qu’est-ce qu’un ostéopathe ? Quel est son rôle ? Consulter un ostéopathe peut-il vraiment vous aider ? Et comment choisir le bon praticien ? Nous répondons à toutes vos questions.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L'ostéopathie est une pratique qui a vu le jour au XIXème siècle. Andrew Taylor Still est l’instigateur de cette méthode qui repose sur la manipulation manuelle du corps. On parle également de médecine ostéopathique. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) donne une définition de l'ostéopathie assez précise : « l’ostéopathie repose sur l’utilisation du contact manuel pour le diagnostic et le traitement. Elle prend en compte les relations entre le corps, l’esprit, la raison, la santé et la maladie. Elle place l’accent sur l’intégrité structurelle et fonctionnelle du corps et la tendance intrinsèque de l’organisme à s’auto-guérir. ». Par conséquent, l'ostéopathie est une alternative (ou complémentaire) à la médecine traditionnelle qui permet de résoudre certains dysfonctionnements du corps qui peuvent conduire à des troubles de la santé. Dès lors, l'ostéopathie peut être pratiquée à titre préventif ou pour résoudre un trouble déjà présent.

Les principes et fondements ostéopathiques

L'ostéopathie part du postulat que le corps est en capacité de s’auto-réguler. En cas de dysfonctionnements que l’on peut qualifier de mécaniques, l'ostéopathe met le corps en mouvement pour le stimuler et rétablir son équilibre naturel. En plus de la mobilité, l'ostéopathie repose sur 3 principes fondamentaux : - la prise en compte globale de l’individu ; - la gouvernance de la structure sur la fonction ; - la règle de l’artère est souveraine.

La prise en compte globale de l’individu

L’ostéopathie est souvent considérée comme une approche holistique. En effet, le praticien ne tient pas uniquement compte du corps. Il prend en considération l’individu dans sa globalité. D’une part, le corps humain est vu comme une unité qui comprend à la fois la structure osseuse, les muscles, ou encore le système nerveux, mais aussi le sang et lymphe. D’autre part, l’individu est un être sensible qui ressent des émotions et qui interagit avec son environnement. C’est pourquoi l'ostéopathe agit sur l’état de santé au sens large, c’est-à-dire « un état de complet bien-être physique, mental et social », selon la définition de l’OMS.

La gouvernance de la structure sur la fonction

Puisque le corps est une unité, toutes les parties qui la composent sont reliées entre elles. Ainsi, dès qu’un dysfonctionnement apparaît sur un élément (organe, muscle, nerf, etc.), cela peut avoir des conséquences sur les autres parties du corps. L'ostéopathe cherche donc l’origine d’un trouble, afin de déterminer si le symptôme est la conséquence d’un dysfonctionnement plus profond. En effet, selon les principes de l’ostéopathie, un élément ne peut pas remplir correctement sa fonction, si la structure globale du corps a perdu de sa mobilité. Le praticien va manipuler le corps pour que chacun des éléments qui le compose puisse reprendre sa place.

La règle de l’artère est souveraine

La mobilité ne concerne pas uniquement les organes, les muscles et les articulations. Elle concerne également les fluides qui circulent à l’intérieur du corps tel que le sang et la lymphe. Pour assurer le renouvellement cellulaire et le bon fonctionnement du corps, ces liquides doivent pouvoir circuler librement dans le corps. Les actes de l’ostéopathe ont également pour objectif la recherche d’un équilibre intérieur du milieu, c’est-à-dire favoriser la bonne circulation des fluides pour alimenter correctement les organes et assurer leur bon fonctionnement.

Quel est le rôle de l’ostéopathe ?

Le rôle de l'ostéopathe est donc d’être à l’écoute du corps, mais aussi d'observer l’individu dans sa globalité. Il est là pour rechercher la cause précise d’un trouble, afin de déterminer le meilleur protocole à mettre en place. L’étape du diagnostic, en particulier lors de la première séance, est donc essentielle. En effet, c’est en discutant avec son patient que l’ostéopathe va pouvoir appréhender son état mental et émotionnel, ainsi que son environnement. Cette première étape du diagnostic est ensuite complétée par des palpations, et des observations des réactions du corps à certains stimuli. L'ostéopathe peut alors pratiquer un ajustement structurel grâce aux différentes manipulations pratiquées. Toutefois, même si cela est moins connu du grand public, l’ostéopathe peut aussi proposer des ajustements nutritifs et environnementaux pour protéger la santé de son patient. Le rôle de l’ostéopathe va donc bien au-delà que de simplement soigner les symptômes. Il agit sur les causes pour rétablir un équilibre global. C’est ce qui lui permet d’agir sur les douleurs, de soulager des troubles digestifs, d’aider à la résolution de choc émotionnel, ou encore d’accompagner les femmes enceintes et les sportifs. L’ostéopathe n’a pas nécessairement vocation à remplacer la médecine traditionnelle. Mais il peut venir en soutien d’un protocole de soin par exemple.

Comment bien choisir son ostéopathe ?

Choisir son ostéopathe n’est pas toujours évident, surtout quand c’est la première fois que l’on consulte. La première chose à faire, c’est de vérifier que le praticien est bien diplômé. Pour cela, vous pouvez consulter le site de l’Union Fédérale des Ostéopathes de France (UFOF) où tous les ostéopathes diplômés sont recensés. En outre, vous pouvez lire les avis des patients sur Internet. Pour trouver un ostéopathe de confiance près de chez vous, vous pouvez également utiliser une plateforme comme Liberlo qui référence les professionnels et permet de prendre rendez-vous en ligne. Enfin, le prix de la consultation peut être un bon indicateur. En moyenne, une consultation chez un ostéopathe coûte 50 euros. Même s’il existe des variations importantes en fonction des villes, un prix trop bas doit vous alerter. Vous connaissez désormais la définition d’un ostéopathe, ainsi que les principes qui régissent cette pratique. La particularité de l’ostéopathie tient principalement au fait qu’elle repose sur une manipulation manuelle du corps, et qu’elle prend en compte l’humain dans toutes ses dimensions physiques, mentales et environnementales. L’ostéopathie est une médecine douce qui peut être pratiquée à l’apparition des symptômes, mais aussi à titre préventif.

Aussi sur Liberlo

Restez informés.

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés, les offres spéciales et bien plus !

S'inscrire

Vous êtes inscrits ! :)